(Washington) La confiance des consommateurs aux États-Unis a continué en avril sa chute entamée en mars, en raison de la crise économique liée à la pandémie du coronavirus, selon l’estimation finale de l’enquête de l’Université du Michigan publiée vendredi.

Agence France-Presse

L’indice s’établit pour avril à 71,8 points, marquant une forte baisse par rapport à mars où il était de 89,1 points. L’étude relève que la confiance a chuté au sein de tous les foyers américains, quel que soit leur niveau de revenus.

Les analystes attendaient toutefois une chute encore plus importante, et tablaient sur 66,5 points.

L’indice mesurant les conditions économiques actuelles plonge, passant de 103,7 points à 74,3 points.

Les États-Unis ont vu leur nombre de chômeurs exploser depuis la mise en place de mesures de confinement plus massives dans la seconde partie du mois de mars. En cinq semaines, 26,4 millions de personnes se sont inscrites au chômage, du jamais vu.

Le président Donald Trump a fait part de son impatience à rouvrir les commerces et entreprises. Chaque État est désormais à la manœuvre, et certains n’ont pas attendu, comme la Géorgie où certains commerces peuvent désormais reprendre leur activité.

« Les réactions des consommateurs à l’assouplissement des restrictions seront cruciales », qu’il s’agisse de rouvrir l’économie ou au contraire d’« étendre les restrictions même si cela a des conséquences négatives sur les perspectives économiques », estime Richard Curtin, le chef économiste chargé de cette enquête.

Il alerte sur le risque d’une réouverture trop anticipée, qui pourrait entraîner un nouveau confinement : le pessimisme serait alors « plus profond et plus durable chez tous les consommateurs, même ceux des États qui n’ont pas assoupli leurs restrictions ».