(Washington) Près des deux tiers des 350 milliards de dollars d’aide prévue pour les petites et moyennes entreprises frappées par l’épidémie de COVID-19 ont été versés, a affirmé lundi le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin.

Agence France-Presse

« Nous avons confirmé 230 milliards de dollars de prêts par 4600 créanciers », a affirmé M. Mnuchin, rappelant que le programme avait été lancé le vendredi 3 avril.

« Si votre prêt n’a pas été traité, ce sera fait cette semaine », a promis M. Mnuchin.

Le Congrès avait alloué 350 milliards de dollars aux entreprises de 500 employés ou moins à condition qu’elles gardent leurs employés ou les réembauchent.  

Le programme, mis en place très rapidement, a rencontré des difficultés, les banques hésitant d’abord à prêter – malgré la garantie de l’État – en raison du manque d’information.

Les entreprises de moins de 500 employés peuvent faire des demandes de prêts, censés les aider à payer la masse salariale ou le loyer pendant huit semaines.

Les prêts sont octroyés par les banques, mais l’État fédéral les garantit et annule la dette si l’entreprise bénéficiaire garde ses employés ou réembauche ceux qui ont été licenciés d’ici au 30 juin.

M. Mnuchin a déjà demandé au Congrès d’abonder cette aide de 250 milliards de dollars supplémentaires. Le dossier est bloqué pour l’heure, les démocrates souhaitant ajouter des clauses permettant notamment de venir en aide aux hôpitaux du pays.  

Ce programme a pour but d’éviter que les employés ne se retrouvent au chômage ou n’y restent trop longtemps et que les entreprises soient prêtes à reprendre leur activité dès que les mesures de confinement seront levées.

Donald Trump est en pleine campagne pour un second mandat à la Maison-Blanche et l’économie – avec une croissance de plus de 2 % et le chômage au plus bas depuis 50 ans avant l’épidémie – était son meilleur argument.

M. Mnuchin a aussi rappelé que « 80 millions d’Américains durs à la tâche vont recevoir un virement d’ici mercredi ».

Il s’agit d’un autre volet du gigantesque plan de relance de 2200 milliards de dollars voté par le Congrès consistant à envoyer de l’argent directement aux ménages américains. Selon le président, une famille de deux adultes et deux enfants toucherait en tout 3400 dollars.