(Washington) Le numéro deux de la Réserve fédérale américaine, Richard Clarida, a estimé lundi que l’institution avait les moyens de protéger de la déflation l’économie, brutalement ralentie par l’épidémie de COVID-19.

Agence France-Presse

« La demande est frappée très durement. En fait, c’est désinflationniste. Mais je ne pense pas que ce soit déflationniste. Je pense que nous avons les outils pour protéger l’économie de la déflation et de soutenir l’économie durant cette période très difficile », a déclaré M. Clarida lors d’une interview sur Bloomberg TV.

L’activité économique aux États-Unis tourne au ralenti à la suite de mesures de confinement qui frappe la grande majorité de la population américaine et un très grand nombre d’entreprises ce qui a un fort impact sur la demande.

Les scénarios de sortie de crise – qui dépendent fortement de la rapidité de l’éradication du virus et de la maîtrise de nouvelles poches d’infection – varient entre un scénario en V, dans lequel l’économie rebondit très rapidement et une reprise beaucoup plus lente en raison de la difficulté à maîtriser le virus en l’absence de vaccin ou de traitement.