(Washington) Le gigantesque plan de relance américain pour tenter d’éliminer les ravages du nouveau coronavirus sur la première économie du monde comprendra 4000 milliards de dollars de liquidités destinées aux entreprises, a promis dimanche le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin.

Agence France-Presse

L’une des composantes du plan de relance est « un ensemble de mesures prises avec la Banque centrale pour avoir jusqu’à 4000 milliards de dollars en soutien à l’économie », a dit M. Mnuchin lors de l’émission Fox News Sunday.

Lors de circonstances exceptionnelles, la Banque centrale américaine peut se voir exemptée de son obligation de ne prêter qu’aux institutions financières et peut élargir ses prêts à d’autres entreprises, un pouvoir connu sous le nom d’article 13.3.

« Il s’agit là de vastes programmes de prêts sous l’article 13.3 et nous pouvons démultiplier nos moyens avec la Réserve fédérale », a ajouté M. Mnuchin.

PHOTO MARY F. CALVERT, REUTERS

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin

Ces 4000 milliards de dollars représentent environ un cinquième de la richesse annuelle produite par l’économie américaine.

Des secteurs entiers sont paralysés aux États-Unis par les effets de l’épidémie de COVID-19, comme les compagnies aériennes ou encore tout le secteur de la croisière, mais aussi l’hôtellerie et une bonne partie de l’industrie des loisirs, alors que des dizaines de millions d’Américains sont confinés chez eux.

M. Mnuchin s’est également montré optimiste sur l’adoption d’un plan d’aide économique, négocié actuellement entre les chefs républicains et démocrates du Congrès, et l’administration Trump.

« Nous sommes impatients de boucler [les négociations] aujourd’hui », a-t-il dit.

« J’espère que [le plan] sera adopté lundi parce que nous avons besoin de cet argent maintenant », a souligné M. Mnuchin.

Ce texte prévoit lui aussi des aides aux entreprises pour qu’elles puissent continuer à payer leurs employés même si elles sont fermées, faute de clients. Selon M. Mnuchin, la moitié des employés américains sont concernés par le texte en cours de négociations.

« Cela permettra aux petites entreprises de garder leurs employés et s’assurer qu’elles seront prêtes à redémarrer quand l’économie rouvrira », a déclaré le secrétaire au Trésor.

Le grand argentier a aussi précisé que les ménages américains toucheront des chèques directement à hauteur de 1000 dollars par adulte et 500 par enfant, ce qui pour une famille de quatre personnes représenterait 3000 dollars, a-t-il expliqué.

Il a aussi indiqué qu’à tout cela devait s’ajouter plus d’une centaine de milliards de dollars pour les hôpitaux, qui risquent de rapidement se trouver débordés par l’épidémie.