(Washington) La Réserve fédérale américaine (Fed) va injecter 1500 milliards de dollars supplémentaires cette semaine sur le marché monétaire, a-t-elle annoncé jeudi, ce qui a permis à Wall Street de nettement réduire les pertes d’une séance noire.

Agence France-Presse

La Fed prévoit d’offrir jeudi 500 milliards de dollars à échéance de trois mois et offrira vendredi 500 milliards à trois mois ainsi que 500 milliards à un mois, indique-t-elle dans un communiqué.

Elle injectera par ailleurs chaque semaine 500 milliards à trois mois et 500 milliards à un mois jusqu’au 13 avril.

Ces annonces ont permis à la Bourse de New York d’effacer une partie de ses pertes à la mi-séance. Aux alentours de 13 h 10, le Dow Jones, qui a chuté de plus de 9 % en séance, était en repli de 4,71 %, pendant que le NASDAQ, à forte coloration technologique, perdait 4,45 %.

La banque centrale continuera par ailleurs à alimenter le marché en liquidités avec, jusqu’au 13 avril, au moins 175 milliards de dollars chaque jour, avec un remboursement le lendemain, et, deux fois par semaine, au moins 45 milliards de dollars à échéance de deux semaines.

Cet argent mis à disposition par la Fed permet aux banques et grandes entreprises de se refinancer.

La puissante banque centrale américaine a précisé, dans ce communiqué, que « ces changements doivent permettre de répondre à des perturbations très inhabituelles sur les marchés secondaire des bons du Trésor associées à l’éclosion de coronavirus ».

La Fed va également acheter différents types de titres à diverses maturités et les achats se poursuivront au deuxième trimestre.

Face à la pandémie du nouveau coronavirus, et à ses effets sur l’économie, la Fed a déjà, à deux reprises cette semaine, augmenté ses injections quotidiennes sur le marché monétaire, les faisant passer de 100 à 175 milliards de dollars.