(Ottawa) Le nombre de postes vacants demeure un problème important au Québec.

La Presse canadienne

Statistique Canada rapporte mardi qu’au troisième trimestre de l’année en cours, le nombre de postes vacants a augmenté dans trois provinces, le Québec, la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador, de même que dans l’un des trois territoires, le Yukon.

Au Québec, le nombre de postes vacants a progressé de 16,2 % comparativement au troisième trimestre de 2018, ou de 19 100.

Près de la moitié de la hausse des postes vacants au Québec a été observée dans le commerce de détail, ainsi que dans les soins de santé et l’assistance sociale. Les augmentations du nombre de postes vacants ont été de plus de 30 % dans la région de Québec, d’un peu plus de 18 % en Montérégie et de 12,5 % dans la région de Montréal.

Le taux de postes vacants au Québec atteint 3,6 %.

À l’échelle du Canada, le nombre de postes vacants a atteint 562 900 au troisième trimestre, soit une hausse de 12 200, ou 2,2 % par rapport au troisième trimestre de 2018. En revanche, le nombre de postes vacants a été inférieur par rapport au second trimestre de 2019.