(Toronto) En dépit de l’image de morosité souvent associée à l’industrie automobile, l’emploi moyen dans ce secteur affichait une hausse de 1 % par rapport à l’an dernier à fin du troisième trimestre, a souligné mercredi une firme d’analyse de l’industrie.

La Presse canadienne

Selon DesRosiers Automotive Consultants, l’industrie automobile embauchait cette année en moyenne 691 400 Canadiens, incluant les sous-secteurs auxiliaires, contre 684 700 un an plus tôt.

L’emploi dans la construction de véhicules automobiles a augmenté de 1,2 %, tandis que les secteurs des machines à travailler les métaux, des pièces et accessoires de véhicules automobiles et de la fabrication de carrosseries et de remorques de véhicules automobiles ont diminué respectivement de 3,9 %, 2,5 % et 2,4 %.

L’emploi chez les concessionnaires automobiles a augmenté de 2,0 %, avec 161 400 employés travaillant en moyenne de janvier à septembre.

L’emploi dans l’industrie du commerce de gros de véhicules automobiles a augmenté de 5,2 %, tandis que celui dans les magasins de pièces et d’accessoires automobiles a pris 4,5 %.

DesRosiers a précisé que les ventes d’automobiles au Canada étaient demeurées stables en novembre, à environ 143 666 véhicules légers neufs, tandis que le cumul des ventes depuis le début de l’année est demeuré à la baisse.

« Alors que l’emploi dans le secteur de la fabrication d’automobiles au Canada devrait encaisser un coup à la fin de l’année, avec la fermeture de l’usine General Motors d’Oshawa, l’emploi global, dans l’ensemble du secteur, semble demeurer relativement sain », a écrit DesRosiers dans un rapport.