Le dirigeant le mieux payé de la Caisse de dépôt et placement du Québec, Stéphane Etroy, quitte l’institution. Établi à Londres, M. Etroy était premier vice-président et chef des placements privés de l’institution. Il a gagné l’équivalent de 4,44 millions de dollars en 2018, soit 570 000 $ de plus que Michael Sabia.

La Presse

C’est Charles Émond, déjà responsable des placements au Québec et de la planification stratégique, qui aura la responsabilité de l’ensemble des placements privés au Québec et dans le monde. Il occupera le poste de premier vice-président, Québec, Placements privés et Planification stratégique.

M. Etroy occupait le poste de premier vice-président et chef des Placements privés hors Québec. Il quitte afin «de passer plus de temps avec sa jeune famille à Londres», indique la Caisse dans un communiqué.

• À lire aussi : Des cadres hors Québec au sommet de la liste de paie