(Pékin) La Chine a indiqué mardi désapprouver la menace de nouvelles surtaxes américaines au moment où Washington affirme qu’un accord commercial partiel avec Pékin « avance bien » et pourrait être signé par le président américain le mois prochain.

Agence France-Presse

Cet accord de principe, qu’il reste à coucher sur le papier, est le fruit de nouveaux pourparlers commerciaux tenus à Washington au début du mois entre négociateurs chinois et américains.

Le représentant américain au Commerce (USTR) Robert Lighthizer a affirmé lundi que l’accord commercial partiel avec la Chine « avançait bien », même si des « questions restent à régler ». M. Lighthizer n’a pas précisé lesquelles.

En décembre, de nouvelles surtaxes douanières de 15 % doivent entrer en vigueur aux États-Unis sur des produits chinois de grande consommation.

« Nous désapprouvons la tactique qui consiste à brandir le bâton des droits de douane à chaque étape, à tout bout de champ, et à exercer une pression maximale sur la Chine », a indiqué mardi le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Le Yucheng.

Au contraire, « nous préconisons un développement des relations entre la Chine et les États-Unis fondé sur la coordination, la coopération et la stabilité », a-t-il ajouté.  

M. Le s’exprimait sur les relations sino-américaines dans le cadre d’un forum sur la Défense à Pékin.

L’accord de principe comprend un chapitre sur les droits de propriété intellectuelle, des questions structurelles concernant l’agriculture, les services financiers, un accord d’achats de produits agricoles, selon l’administration américaine. Il prévoit également des dispositions relatives aux devises et des règles concernant l’application de l’accord.

M. Lighthizer, qui s’exprimait à la Maison-Blanche, a confirmé au président Donald Trump que l’accord serait prêt pour sa signature le mois prochain au Chili en marge d’un sommet de l’Association des pays riverains du Pacifique (APEC).

« On fait de gros progrès […]. Il y a encore des questions à résoudre », a-t-il indiqué à la Maison-Blanche, avant de s’adresser au président : « ce sera fait d’ici à ce que vous vous rendiez au Chili ».

Le président Trump a renchéri, en réaffirmant qu’« un accord complet sur la “phase 1” » pourrait être signé.

Le principal négociateur chinois Liu He avait salué samedi « un progrès substantiel » dans la recherche de l’accord.

« La Chine et les États-Unis ont réalisé un progrès substantiel dans nombre de domaines, et ont pavé la voie à un premier accord » commercial, avait déclaré M. Liu, qui a rang de vice-premier ministre, lors d’une conférence samedi à Nanchang, la capitale de la province chinoise du Jiangxi.