(Ottawa) L’Association canadienne de l’immeuble (ACI) a relevé ses prévisions de ventes résidentielles cette année, en s’appuyant sur des facteurs économiques fondamentaux et la baisse des taux hypothécaires.

La Presse canadienne

Selon l’organisation, les ventes nationales d’habitations devraient atteindre 482 000 unités cette année, une hausse de 5 % comparativement à 2018. En juin, l’ACI avait prévu que les ventes augmenteraient de 1,2 %, à 463 000 unités, cette année.

Ces perspectives améliorées sont annoncées au moment où l’ACI signale que les ventes résidentielles ont augmenté de 5 % en août, par rapport au même mois de l’année précédente.

Les ventes résidentielles ont augmenté dans la plupart des marchés les plus importants du pays, notamment dans les Basses-terres continentales, en Colombie-Britannique, à Calgary, à Winnipeg, dans la grande région de Toronto, à Ottawa et à Montréal.

Le prix moyen national réel d’une maison vendue en août était d’environ 493 500 $, en hausse de près de 4 % comparativement au même mois de l’année dernière.

À l’exclusion des régions du Grand Toronto et du Grand Vancouver, le prix moyen national était inférieur à 393 000 $, tandis que la hausse d’une année à l’autre était de 2,7 %.