(Longueuil) Les Producteurs de grains du Québec (PGQ) réclament des actions gouvernementales immédiates pour soutenir le secteur québécois des grains face à la crise provoquée par la guerre commerciale.

La Presse canadienne

Ils signalent que le gouvernement des États-Unis verse pourtant une aide financière considérable aux producteurs touchés.

Les Producteurs de grains du Québec déplorent que les 14 derniers mois de démarches et d’échanges avec les gouvernements du Canada et du Québec n’aient apporté aucun résultat significatif.

Christian Overbeek, président des PGQ, rappelle que la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine et les relations tendues entre le Canada et la Chine ont un impact sur la capacité des producteurs québécois de commercialiser leurs cultures ou d’obtenir un prix adéquat. Il ajoute que l’aide du gouvernement américain à ses producteurs réduit de manière substantielle la compétitivité des entreprises du Québec.

Les producteurs ont observé que les prix des grains, notamment ceux du soya et du canola, ont subi une baisse considérable qui se maintient depuis plusieurs mois, et que les programmes de gestion du risque sont inefficaces.

Les Producteurs de grains du Québec disent représenter quelque 10 500 producteurs au Québec. Ils produisent et commercialisent des grains de céréales, dont le maïs, le blé, l’orge et l’avoine, ainsi que des oléagineux, tels que le soya et le canola.