(Washington) Le président américain Donald Trump a exhorté à la Réserve fédérale de réduire les taux d’intérêt d’au moins un point de pourcentage « sur une période assez brève », estimant qu’une telle décision améliorerait la situation économique du pays en plus de renforcer « considérablement et rapidement » l’économie mondiale.

Martin Crutsinger
Associated Press

Par l’entremise de deux messages publiés sur le réseau social Twitter, M. Trump a continué à talonner la Fed et son président Jerome Powell. Le 45e locataire de la Maison-Blanche a critiqué le « manque de vision épouvantable » du dirigeant de la banque centrale.

M. Powell avait été choisi par M. Trump pour diriger la Fed. Le président américain a déclaré que les démocrates souhaitaient que l’économie se détériore avant les élections de 2020.

Les responsables de l’administration de Trump ont tenté ces derniers jours de calmer les inquiétudes face à une éventuelle récession aux États-Unis, aggravée par le fort recul boursier de la semaine dernière.

Le 31 juillet, la Fed a abaissé son taux directeur pour la première fois en plus d’une décennie, le réduisant ainsi d’un quart de point de pourcentage, dans une fourchette allant de 2 % à 2,25 %. La banque centrale avait évoqué un certain nombre « d’incertitudes », comme les tensions commerciales à l’échelle internationale, qui menaçaient l’expansion économique au pays, en vigueur depuis une décennie.

Les économistes et les investisseurs suivront de près le discours que M. Powell prononcera vendredi lors de la conférence annuelle de la Fed à Jackson Hole, dans le Wyoming, dans l’espoir de déterminer si la banque centrale est prête à procéder à une série d’assouplissements monétaires afin de stimuler l’économie américaine.

Au cours de la dernière année, M. Trump a multiplié les critiques à l’endroit de M. Powell.

En plus de demander à la Fed de réduire les taux d’un point de pourcentage complet, M. Trump a également déclaré que la banque centrale devrait envisager un « assouplissement quantitatif » — un terme utilisé par les économistes pour décrire les efforts de la Réserve fédérale pour relancer la croissance économique au cours de la période 2007-2009 en achetant des obligations afin d’abaisser les taux d’intérêt à long terme.