(Washington) Les mises en chantier de logements aux États-Unis ont baissé plus que prévu en juillet du fait d’une chute des constructions d’immeubles collectifs, mais les dépôts de permis de construire ont accéléré, selon les données du département du Commerce publiées vendredi.

Agence France-Presse

Les départs de chantiers se sont établis à 1,191 million en rythme annualisé et données corrigées des variations saisonnières. Cela représente une baisse de 4 % par rapport à juin. Les analystes misaient sur un repli moindre à 1,245 million.

Sur un an, les nouveaux chantiers progressent légèrement de 0,6 %.

C’est le recul des mises en chantier d’immeubles collectifs le mois dernier (-17,2 %) à 303 000 qui explique essentiellement la baisse générale.

En juillet, les départs de chantiers de maisons individuelles, qui représentent en volume les deux tiers des constructions aux États-Unis à 876 000, ont inscrit une solide hausse de 1,3 % et de 1,9 % sur douze mois.

Indicateur avancé du marché immobilier, les permis de construire déposés en juillet sont en revanche en forte hausse (+8,4 %) à 1,236 millions dans un environnement favorable où les taux d’intérêt sont orientés à la baisse, après la réduction du coût du crédit par la Banque centrale fin juillet.

Les permis de construire sont en progression de 1,5 % sur un an.