(Ottawa) Le gouvernement libéral à Ottawa lance un nouveau projet pilote en immigration qui vise à combler la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur agroalimentaire.

La Presse canadienne

Au cours des dernières années, des industries telles que la transformation de la viande et la culture des champignons se sont appuyées sur des travailleurs étrangers temporaires saisonniers en raison de la pénurie de main-d’œuvre, même si le travail n’est pas saisonnier.

Le projet pilote, qui commencera en 2020 pour une durée trois ans, a pour objectif d’attirer et de retenir les travailleurs migrants en leur donnant la possibilité de devenir des résidents permanents.

À l’heure actuelle, les travailleurs agricoles migrants qui arrivent au Canada dans le cadre du Programme des travailleurs agricoles saisonniers ne reçoivent qu’un permis de travail à durée limitée et n’ont pas accès à la résidence permanente.

Selon le nouveau programme, les travailleurs agricoles étrangers temporaires pourront faire une demande de résidence permanente après 12 mois et, s’ils sont approuvés, ils seront également autorisés à faire venir leur famille au Canada.

La ministre de l’Agriculture, Marie-Claude Bibeau, affirme que les agriculteurs et transformateurs d’aliments du Canada ont besoin d’une main-d’œuvre fiable pour réussir. Le programme pilote les aidera à avoir un meilleur accès aux travailleurs dont ils ont besoin pour mener leurs activités, a-t-elle indiqué.