(Calgary) Les plus grands producteurs de pétrole du Canada demandent au gouvernement de l’Alberta de récompenser les entreprises qui s’engagent à accroître leur capacité de transport de pétrole par rail en assouplissant le niveau des réductions de production auxquelles elles sont soumises.

La Presse canadienne

Le chef de la direction de Suncor Énergie, Mark Little, juge que cette proposition est très logique puisqu’elle permettrait d’augmenter la capacité d’exportation de pétrole brut de concert avec la production de barils pour utiliser cette capacité.

Selon lui, cette idée permettrait aux producteurs de l’Alberta d’obtenir de meilleurs prix pour des volumes de pétrole plus importants.

L’Alberta a adopté en janvier un programme visant à réduire les exportations de pétrole pour réagir à l’écart croissant entre les prix du brut canadien et ceux du pétrole américain. Cet écart s’était creusé jusqu’à 50 $ US le baril à l’automne dernier.

La situation était imputée aux limites imposées par la capacité des pipelines, dans un contexte de croissance de la production des sables bitumineux.

Le programme de réduction de production devait progressivement être réduit et disparaître d’ici la fin 2019, mais le nouveau premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, a indiqué qu’il pourrait être nécessaire de poursuivre plus longtemps si le niveau des stocks de la province restait élevé.

Entre-temps, son gouvernement a également indiqué qu’il souhaitait céder au secteur privé des contrats portant sur la livraison par chemins de fer de 120 000 barils de pétrole brut, négociés par le précédent gouvernement du Nouveau Parti démocratique.