(Ottawa) La cadence des mises en chantier en septembre a ralenti par rapport à celle du mois d’août, a indiqué mardi la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

La Presse canadienne

Selon l’agence fédérale, le taux annuel corrigé des variations saisonnières a diminué de 2,5 % pour atteindre 221 202 unités en septembre, contre 226 871 en août.

Les économistes tablaient en moyenne sur une cadence annuelle de 214 500 unités pour septembre, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

Le rythme des mises en chantier dans les centres urbains a diminué de 2,4 % pour atteindre 208 503 unités. Les mises en chantier de logements collectifs dans les centres urbains ont fléchi de 0,2 % à 159 742 unités, tandis que les mises en chantier de maisons individuelles ont diminué de 9,2 % pour se chiffrer à 48 761.

Les mises en chantier dans les régions rurales ont été estimées à un taux annuel corrigé des variations saisonnières de 12 699 unités, a précisé la SCHL.

La moyenne mobile sur six mois du taux annualisé et désaisonnalisé des mises en chantier s’est établie à 223 507 en septembre, en hausse par rapport à 218 782 en août.