Le projet hydroélectrique de Muskrat Falls, qui doit produire 824 mégawatts à partir de 2021, devait coûter 7,4 milliards de dollars. La facture est finalement de 12,7 milliards.

La Presse

Est-ce que le gouvernement fédéral va accepter d’allonger 200 millions par année pour éviter que les taux des clients de Nalcor, l’Hydro-Québec terre-neuvienne, doublent? C’est la question qui est sur toutes les lèvres à Terre-Neuve durant la campagne électorale.

Lors de leur passage à Saint-Jean, tant Justin Trudeau qu’Andrew Scheer ont en substance répondu « peut-être ». Jagmeet Singh mise plutôt sur une meilleure isolation des maisons pour qu’elles consomment moins d’électricité.

Les Terre-Neuviens paient actuellement 12,3 cents du kilowattheure, plus de deux fois plus cher que la première tranche de tarif d’Hydro-Québec. Un rapport l’hiver dernier concluait que pour que les taux augmentent à 14 cents du kWh, plutôt qu’à 22,9 cents du kWh, il faudrait trouver 744 millions par année. Le plan prévoit de piger dans les royautés du pétrole et de demander 200 millions par année au fédéral.

Muskrat a eu une influence plus directe sur la campagne au Labrador quand une activiste inuite, qui avait été arrêtée lors d’une manifestation en 2017, a brièvement envisagé être candidate du NPD en août. Tous les députés de la province sont libéraux et avaient été élus par de confortables majorités en 2015, sauf pour un siège à Saint-Jean, perdu de peu par l’ancien député du NPD Jack Harris.

Ottawa en mène large à Terre-Neuve. Une nouvelle station d’épuration à Saint-Jean, rendue nécessaire par des normes fédérales, a aussi coûté plus cher que prévu. Lors de son passage à Saint-Jean à la mi-septembre, Justin Trudeau s’est aussi fait demander si le fédéral allait allonger plus d’argent — 15 millions — dans ce dossier, et a eu une réponse équivoque.

Elizabeth May, dont le dernier arrêt à Saint-Jean remonte à juillet, a aussi eu la vie dure : son discours anti-pétrole a été très mal reçu. Mme May a aussi dû accepter que les candidats verts de Terre-Neuve prennent une position différente qu’elle sur la chasse aux phoques, à laquelle elle s’oppose.