(Washington) Le déficit commercial des États-Unis a fortement rebondi en mai sous l’effet d’importations record dans le secteur automobile, a annoncé jeudi le département américain du Commerce, qui fait en outre état d’un pic du déficit des biens en provenance du Mexique.

Agence France-Presse

Le solde des échanges des biens et services s’est établi à-55,5 milliards de dollars, soit une hausse de 8,4 % par rapport au mois précédent, dont le déficit a été révisé en hausse (51,2 milliards contre 50,8 milliards initialement annoncé). En mai, les exportations ont augmenté de 2 %, à 210,6 milliards, soit moins vite que les importations, qui se sont accrues de 3,3 %, à 266,2 milliards.

Pour le seul déficit des biens avec le Mexique, lié aux États-Unis et au Canada par un accord de libre-échange, la progression est de 14 %, à 9,068 milliards, en mai, comparé à avril, un record depuis 2009.