(Washington) Les négociations commerciales entre les États-Unis et la Chine, éclipsées par des droits de douane renforcés sur les biens chinois, ont repris vendredi à Washington pour tenter de trouver un consensus mettant fin à leur guerre commerciale, a constaté l’AFP.

Agence France-Presse

Le représentant au Commerce (USTR) Robert Lighthizer et le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin ont accueilli les responsables chinois, dont le vice-premier ministre Liu He, peu avant 9 h 30 heure de Washington sur le perron des bureaux de l’USTR, non loin de la Maison-Blanche.

Les responsables des deux parties sont apparus détendus, en dépit de l’entrée en vigueur dans la nuit des droits de douane américains supplémentaires sur 200 milliards de dollars de biens chinois.

Sourire aux lèvres, Liu He a même fait un signe de la main aux journalistes rassemblés devant le bâtiment.

PHOTO SAUL LOEB, AFP

Le vice-président chinois Liu He a été accueilli par le représentant américain pour le commerce Robert Lighthizer et le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin, le 10 mai à Washington.

Ces négociations, initialement présentées comme les dernières avant un sommet entre Donald Trump et le président chinois Xi Jinping, ont peu de chance d’être concluantes cette semaine, a laissé entendre le président américain.

« Pas besoin de se précipiter », a-t-il ainsi dit vendredi dans un de ses nombreux tweets. « Les droits de douane apporteront beaucoup plus de richesses à notre pays qu’un accord traditionnel, même exceptionnel », a-t-il également estimé.