Source ID:; App Source:

Hausse des reventes de logements aux États-Unis

Lawrence Yun, l'économiste en chef de l'association professionnelle,... (Archives, Agence France-Presse)

Agrandir

Lawrence Yun, l'économiste en chef de l'association professionnelle, note que le bond des reventes de logements est observé dans les principales régions des États-Unis sous l'effet notamment d'un accroissement de l'emploi qui conforte les ménages dans l'idée que «c'est le bon moment pour acheter».

Archives, Agence France-Presse

Agence France-Presse
Washington

Les reventes de logements aux États-Unis ont augmenté plus que prévu en octobre malgré une hausse des prix, selon les chiffres publiés mardi par l'Association nationale des agents immobiliers américains (NAR).

Leur nombre s'est établi à 5,48 millions en rythme annualisé et en données corrigées des variations saisonnières après 5,37 millions en septembre (révisé en baisse), en progression de 2%. Cette augmentation est supérieure aux attentes des analystes qui tablaient sur une hausse à 5,42 millions.

L'association observe que le rythme de progression est le plus rapide depuis le début de l'été 2017 même si les reventes demeurent inférieures à octobre 2016.

Lawrence Yun, l'économiste en chef de l'association professionnelle, note que le bond des reventes de logements est observé dans les principales régions des États-Unis sous l'effet notamment d'un accroissement de l'emploi qui conforte les ménages dans l'idée que «c'est le bon moment pour acheter».

«Les reventes demeurent toutefois à un niveau inférieur à celui de l'année passée, en raison du manque de stocks persistant qui limite le choix pour les acheteurs et maintient la hausse des prix à un niveau élevé», dit-il.

Il relève en outre des effets résiduels sur les ventes au Texas et en Floride liés aux passages des ouragans Harvey et Irma à la fin de l'été.

«Toutefois, les ventes devraient retrouver complètement leur niveau d'avant les ouragans d'ici la fin de l'année, dans la mesure où la demande d'achat dans ces régions était très forte» avant le passage de Harvey fin août et d'Irma début septembre, estime-t-il.

Le prix médian d'un logement ancien s'élevait par ailleurs à 247 100 dollars en octobre, en progression de 5,5% sur un an, marquant une hausse pour le 68e mois de suite.

Les stocks de logements à vendre ont, eux, diminué fin octobre de 3,2% sur le mois avec 1,80 million de logements anciens à vendre. Et, ils sont désormais en recul de 10,4% sur un an, montrant un repli en glissement sur douze mois pour le 29e mois d'affilée.

Les maisons restaient à vendre sur le marché 34 jours en octobre, inchangé par rapport au mois de septembre. Elles restaient en moyenne 41 jours en vente en octobre 2016, précise enfin l'association professionnelle.

«Le Sud a contribué le plus largement à cette progression, sans doute parce que les gens se pressent de finaliser leurs achats après les ouragans, mais les ventes se sont accrues dans d'autres régions avec une place importante des maisons individuelles», ont commenté les économistes de Pantheon qui s'attendent en outre à la poursuite de cette hausse début 2018.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer