Source ID:; App Source:

Faible inflation comme prévu aux États-Unis

L'indice des prix à la consommation CPI a... (AFP)

Agrandir

L'indice des prix à la consommation CPI a progressé de 0,1% en données corrigées des variations saisonnières, après avoir accéléré en août et septembre à cause de l'impact des ouragans sur les prix de l'essence.

AFP

Agence France-Presse
Washington

L'inflation a été faible en octobre aux États-Unis comme s'y attendaient les analystes, selon les chiffres du ministère du Travail mercredi.

L'indice des prix à la consommation CPI a progressé de 0,1% en données corrigées des variations saisonnières, après avoir accéléré en août et septembre à cause de l'impact des ouragans sur les prix de l'essence.

Sur un an, la progression de l'indice CPI est retombée à 2% après 2,2% le mois d'avant.

Sans les prix de l'énergie et de l'alimentation, l'inflation dite sous-jacente a été de 0,2% sur le mois, comme le prévoyaient les analystes, et de 1,8% sur un an.

C'est néanmoins la première fois depuis neuf mois que l'inflation sous-jacente remonte. Elle a décliné depuis janvier et restée stable cinq mois à 1,7% jusqu'en septembre.

Cette atonie des prix pourrait faire réfléchir la Fed à deux fois avant de relever ses taux d'intérêt à sa prochaine réunion monétaire de mi-décembre comme elle en a a priori l'intention. D'autant plus que l'évolution du salaire horaire moyen est dans le rouge pour le 3e mois d'affilée.

D'ici là, le Comité monétaire de la banque centrale disposera de l'autre indicateur d'inflation, l'indice PCE, qu'elle prend davantage en compte pour mesurer l'évolution des prix. Il sera publié le 30 novembre.

L'évolution de l'indice PCE se situait à + 1,6% sur un an en septembre.

Pour octobre, c'est un recul des prix énergétiques (-1% dont -2,4% pour l'essence), retombés après avoir été dopés par l'impact des ouragans en septembre, qui explique cette faiblesse de l'inflation.

Quasiment tous les secteurs, sauf les prix des voitures neuves (-0,2%) et ceux de l'habillement (-0,1%), sont stables ou modestement dans le vert comme les transports (+0,2%) ou les restaurants (+0,1%). Les loyers et prix des logements sont toujours en tête des hausses à +0,3% sur le mois.

Le ministère a par ailleurs publié l'évolution du salaire horaire moyen qui a reculé en octobre de 0,1%, après un repli du même ordre en septembre et de 0,3% en août.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer