Source ID:; App Source:

Sharp escompte un retour dans le vert cette année

Sharp avait publié ses résultats 2016/17 fin avril, mais... (KAZUHIRO NOGI, archives AFP)

Agrandir

Sharp avait publié ses résultats 2016/17 fin avril, mais il n'avait alors pas été en mesure de livrer des prévisions. C'est désormais chose faite et si les estimations annoncées sont atteintes, cela marquera un net redressement de Sharp.

KAZUHIRO NOGI, archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Tokyo

Le pionnier japonais des écrans à cristaux liquides (LCD), Sharp, passé sous la férule du géant taïwanais Hon Hai/Foxconn, a annoncé vendredi qu'il escomptait un retour dans le vert cette année, avec un bénéfice net attendu à 59 milliards de yens (470 millions d'euros).

Il s'agira du premier résultat net positif en quatre ans, grâce aux réductions de coûts mises en oeuvre par la nouvelle direction, sans pour autant restreindre les investissements stratégiques.

Le gain net espéré est supérieur à celui envisagé en moyenne par les analystes interrogés par l'agence Bloomberg. De fait, l'action Sharp pourrait être très prisée lundi. Elle a déjà plus que quadruplé par rapport au niveau qu'elle avait juste avant que le rachat par Hon Hai ne soit acté en août dernier.

Sharp avait publié ses résultats 2016/17 fin avril, mais il n'avait alors pas été en mesure de livrer des prévisions. C'est désormais chose faite et si les estimations annoncées sont atteintes, cela marquera un net redressement de Sharp qui, à court d'argent, a vécu des années noires déficitaires avant d'être sauvé par le groupe du magnat taïwanais Terry Gou.

Le chiffre d'affaires 2017/18 est espéré à 2510 milliards de yens (+22,4 % sur un an) et le gain d'exploitation à 90 milliards de yens (+44 %).

Au-delà, en 2019/20, Sharp vise des ventes de 3250 milliards de yens et un bénéfice opérationnel de 150 milliards de yens.

Avec les moyens que lui donne désormais Hon Hai/Foxconn, assembleur de produits électroniques pour le compte de tiers, dont l'américain Apple, Sharp prend des nouvelles initiatives et investit pour l'avenir.

Vendredi, dans une présentation, le patron de Sharp, Tai Jeng-wu, bras droit de M. Gou et admirateur des techniques japonaises, a fait le bilan des forces et faibles de l'entreprise.

Il souligne qu'elle dispose certes de pépites technologiques, mais qu'elles sont insuffisamment exploitées. Il ajoute que le groupe manque de personnel qualifié pour s'assurer une expansion durable à l'étranger. En cela, l'entregent et l'expérience de Hon Hai doivent jouer dans le bon sens et les synergies sont évidemment au coeur de la stratégie.

Et d'insister notamment sur les occasions nouvelles qui se présentent pour Sharp grâce à l'internet des objets (IoT), à l'intelligence artificielle (AI) ou encore aux technologies de TV 8K (16 fois la haute définition actuelle).

Selon Tai Jeng-wu, Sharp, une firme plus que centenaire, sort de la phase de « combat pour sa survie » et entre dans celle de « la transformation », avec quatre grands domaines : les écrans avancés, la maison intelligente, les solutions professionnelles, les composants pour l'internet des objets.

Sharp doit, selon lui, ne pas s'en tenir au matériel, mais proposer aussi des prestations utilisant notamment l'intelligence artificielle. D'où, par exemple, un partenariat avec le promoteur immobilier Nomura Real Estate pour les services domotiques basés sur l'électroménager « intelligent ».

Et, selon le PDG, le pionner des LCD a aussi encore bien des cartes à jouer dans le domaine des écrans et des composants électroniques, qui sont présents dans les poches et maisons de chacun, en même temps que dans les voitures, les avions, les usines, les hôpitaux, etc.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer