Sans surprise, la Banque du Canada reconduit son taux directeur à 0,5%, en place depuis juillet 2015.

Mis à jour le 24 mai 2017
Rudy Le Cours

«Tout bien considéré, le Conseil de direction estime que le degré de détente monétaire en place est approprié à l'heure actuelle», lit-on dans le bien bref communiqué faisant part de sa décision.

Si le taux d'inflation reste en deçà de sa cible de 2%, estiment les autorités monétaires, c'est à cause du prix des aliments qui continuent de baisser zen raison de la vive concurrence dans le commerce de détail». La Banque juge que cela pousse «temporairement» l'inflation à la baisse. En avril, son taux annuel se situait à 1,6%.

Sur le plan économique, la banque juge toujours que l'économie mondiale va se renforcer d'ici deux ans et attribue à des éléments temporaires la faiblesse relative de l'économie américaine au premier trimestre.

Au Canada, l'activité a été très forte au premier trimestre comme on en aura la confirmation par Statistique Canada la semaine prochaine. Une décélération est attendue pour le trimestre en cours, mais la Banque mise toujours sur un taux d'expansion de 2,5% en 2017.

Les autorités monétaires jugent que l'ajustement de l'économie au choc pétrolier de 2015-2015 est complété, comme en font foi les indicateurs des provinces productrices. En revanche, «la croissance des exportations reste modeste».

La prochaine date de fixation du taux directeur est le 12 juillet.