Source ID:; App Source:

Le déficit commercial du Canada recule à 1,1 milliard

Statistique Canada précise que la croissance des exportations... (Photo Jason Lee, Reuters)

Agrandir

Statistique Canada précise que la croissance des exportations de produits énergétiques et de véhicules automobiles et pièces pour véhicule automobile a été partiellement effacée par la diminution des exportations de biens de consommation et d'aéronefs et autres matériels et pièces de transport.

Photo Jason Lee, Reuters

Craig Wong
La Presse Canadienne
Ottawa

Le déficit commercial du Canada a diminué à 1,1 milliard en octobre - atteignant du coup son plus faible niveau depuis janvier - après avoir touché un sommet record de 4,4 milliards le mois précédent, a indiqué mardi Statistique Canada.

Ce résultat était meilleur que celui attendu par les économistes, qui prévoyaient en moyenne un déficit de 2 milliards pour le mois d'octobre, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters.

Cette amélioration était attribuable à une baisse de 6,3 % des importations, à 44,7 milliards, en octobre. Celles-ci avaient atteint en septembre un sommet record en raison de l'importation d'un module en provenance de la Corée du Sud pour le projet pétrolier extracôtier Hebron, à Terre-Neuve-et-Labrador.

Le volume des importations a diminué de 6,2 %, tandis que leur valeur a cédé 0,1 %.

De leur côté, les exportations ont gagné 0,5 % à 43,6 milliards, les prix ayant progressé de 1,2 % pendant que les volumes reculaient de 0,7 %.

Selon l'économiste Nick Exarhos, de la Banque CIBC, lorsqu'on retire «une partie du bruit contenu dans le rapport», les données ne sont pas particulièrement constructives pour la perspective canadienne.

«Les volumes d'exportations continuent de diminuer sur une base annuelle, tandis que les importations - un baromètre de la demande nationale - restent anémiques», a-t-il écrit dans une note à ses clients.

Selon Statistique Canada, la hausse des exportations de produits énergétiques et de véhicules automobiles et de leurs pièces a été partiellement contrebalancée par un déclin des exportations de biens de consommation et d'aéronefs et autres matériel et pièces de transport.

Les exportations de produits énergétiques ont progressé de 5,5 % à 6,5 milliards en octobre, tandis que les exportations de véhicules automobiles et de leurs pièces ont grimpé de 3,2 % à 8,0 milliards.

Les exportations de biens de consommation ont chuté de 3,2 % à 6,0 milliards. Celles d'aéronefs et autres matériel et pièces de transport ont reculé de 4,5 % à 1,9 milliard.

Aux yeux de l'économiste James Marple, de la Banque TD, le déclin des volumes d'exportations est décevant.

«Compte tenu de la pression sur le marché de l'habitation en tant que source de croissance nationale, et du peu de vigueur des exportations, l'économie, dans son ensemble, va continuer à éprouver des difficultés», a observé M. Marple dans un rapport.

«Avec cette toile de fond, les taux d'intérêt vont rester à leurs niveaux actuels et la pression va se maintenir sur les autorités fiscales et monétaires afin qu'elles appuient la croissance économique.»

Les exportations vers les États-Unis ont augmenté de 1,6 % à 32,8 milliards en octobre, soutenues par le pétrole brut et le pétrole brut bitumineux, tandis que les importations en provenance des États-Unis ont diminué de 0,1 % à 29,7 milliards. L'excédent commercial du Canada s'est ainsi établi à 3,0 milliards en octobre.

Le déficit commercial du Canada avec les pays autres que les États-Unis a reculé à 4,1 milliards en octobre, par rapport à 6,8 milliards en septembre.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer