BlackBerry a obtenu un contrat de plusieurs millions de dollars pour la fourniture d'un logiciel sécurisé qui pourra être utilisé par le complexe du Capitole des États-Unis en situation de crise.

Publié le 19 juill. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

La commande provient du Bureau du sergent d'armes du Sénat des États-Unis, à Washington, DC.

BlackBerry a indiqué mardi que son système AtHoc serait complètement implanté dans le complexe du Capitole dans les mois à venir.

Le contrat s'étend sur une période de cinq ans, mais BlackBerry (TSX:BB) n'a pas précisé sa valeur totale.

Une fois qu'il sera en place, le système offrira des notifications et des communications sécurisées pour jusqu'à 50 000 individus dans le complexe.

Sous la gouverne de son chef de la direction, John Chen, BlackBerry s'est repositionnée afin d'obtenir davantage de revenus de la part de ses activités de logiciels. Ses activités de fabrication de téléphones intelligents ont perdu plusieurs parts du marché au profit des téléphones intelligents iPhone d'Apple et Galaxy de Samsung.

BlackBerry a aussi annoncé que sa division AtHoc augmenterait la capacité du système d'avertissement de la garde côtière des États-Unis pour permettre au personnel de la région du Capitole de recevoir et de répondre à des alertes d'urgence par l'entremise de leurs ordinateurs.