Un conflit de travail se profile à l'usine de Boucherville de la compagnie de produits pharmaceutiques Sandoz Canada.

LA PRESSE CANADIENNE

Le syndicat des Teamsters annonce lundi que 91% des 267 travailleurs salariés ont rejeté les offres de la partie patronale, samedi, et se sont donné un mandat pour une grève à être déclenchée au moment jugé opportun.

Le syndicat précise que les pommes de discorde concernent l'ancienneté, la formation des travailleurs et les salaires.

Les employés se plaignent aussi de l'augmentation significative de leurs tâches en raison de normes de plus en plus complexes et sévères émises pour les autorités réglementaires canadienne et américaine.

La précédente convention collective a pris fin le 31 décembre dernier. Le syndicat se dit toutefois prêt à reprendre les pourparlers si les interlocuteurs patronaux recherchent des solutions acceptables.

Sandoz est un important producteur de produits génériques. La compagnie se présente aussi comme étant un centre d'excellence mondial pour les produits injectables.