Source ID:; App Source:

Vivendi prend des parts dans Ubisoft et Gameloft

Vivendi devient le troisième actionnaire principal d'Ubisoft, qui... (PHOTO FOURNIE PAR UBISOFT)

Agrandir

Vivendi devient le troisième actionnaire principal d'Ubisoft, qui a notamment produit la série Assassin's Creed (photo), et le quatrième actionnaire de Gameloft.

PHOTO FOURNIE PAR UBISOFT

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
PARIS

Le groupe français Vivendi, rencentré sur les médias et la production de contenus, a annoncé mercredi être entré au capital des éditeurs français de jeux vidéo Ubisoft et Gameloft, à hauteur respectivement de 6,6 % et 6,2 %, «dans le cadre du placement de ses liquidités».

Ces prises de participation «représentent l'acquisition sur le marché de 7,36 millions d'actions Ubisoft pour un montant de 140,3 millions d'euros (208,4 millions $CAN) et de 5,24 millions d'actions Gameloft pour un montant de 19,7 millions d'euros (29,3 millions $CAN)», a indiqué le groupe dans un communiqué.

Avec cette opération, Vivendi devient le troisième actionnaire principal d'Ubisoft et le quatrième actionnaire de Gameloft.

Fort de ses 9 milliards d'euros (13,4 milliards $CAN) de liquidités, le groupe dirigé par Vincent Bolloré poursuit sa stratégie de renforcement dans la production de contenus à forte valeur ajoutée.

Vivendi a ainsi acquis 90 % de la plate-forme de vidéos en ligne DailyMotion et pris une participation minoritaire du futur groupe Banijay-Zodiak, appelé à devenir troisième groupe mondial de création de programmes.

Troisième éditeur de jeux vidéo au monde, Ubisoft a réalisé un chiffre d'affaire de 96,6 millions d'euros (143,4 millions $CAN) au premier trimestre, en baisse de 73,2 % par rapport à la même période l'an dernier, qui avait bénéficié de la sortie du succès «Watch Dogs».

Spécialisé dans la production de jeux vidéo pour mobile, Gameloft a, de son côté, enregistré une perte nette de 16,6 millions d'euros (24,7 millions $CAN) au premier semestre, contre une perte de 0,1 million sur la période correspondante de 2014, à cause notamment de ventes décevantes sur les marchés chinois et japonais.

Vivendi opère ainsi un virage stratégique en choisissant de se renforcer dans le secteur des jeux vidéo après la cession en octobre 2013 de 85 % de ses actions de l'éditeur américain Activision Blizzard pour 8,2 milliards $US, puis la moitié de sa participation restante en mai 2014.

Vivendi conserve actuellement 41,5 millions d'actions Activision Blizzard, soit 5,7% de son capital.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer