L'action du géant internet américain Google a bondi de plus de 4% mardi à Wall Street au lendemain de l'annonce d'une vaste refonte avec la création d'une société de participation baptisée Alphabet, les investisseurs saluant une transparence accrue de ses activités.

Publié le 11 août 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le titre a pris 4,10% à 690,30 dollars, dans un marché globalement déprimé par une dévaluation inattendue du yuan: l'indice S&P 500, souvent jugé le plus représentatif, a perdu 0,96%, tandis que le Nasdaq à dominante technologique a cédé 1,27%.

Le groupe a annoncé lundi réorganiser en profondeur sa structure, dans le but de «la rendre plus claire et plus responsable», selon les termes de Larry Page, cofondateur et actuellement directeur général de Google. «Nous créons donc une nouvelle société appelée Alphabet», a-t-il annoncé.

Google restera une filiale d'Alphabet mais ses activités seront allégées et recentrées sur son coeur de métier: la recherche et la publicité en ligne, la cartographie, la filiale de vidéo en ligne YouTube et le système d'exploitation mobile Android. A l'origine de ce dernier, Sundar Pichai prendra la tête de cette filiale centrale.

Toutes les activités périphériques, que Google avait beaucoup développées ces dernières années, mais dont le coût suscitait des craintes chez certains investisseurs, seront pour leur part séparées et dépendront désormais directement d'Alphabet.

«La nouvelle structure donne de la transparence à la façon dont les fonds de recherche et de développement sont dépensés, entre les activités de base et les initiatives innovantes», a jugé Trip Chowdry de Global Equities Research.

Parmi les activités innovantes du groupe, figurent les sociétés axées sur la santé Calico (travaux sur le vieillissement) et Life Science (qui travaille notamment sur une lentille de contact surveillant le taux de glucose des diabétiques), ainsi que le réseau ultra-rapide en fibre optique Fiber déployé dans des villes tests aux États-Unis.

Surtout, elles comprennent le «X-Lab» qui sert d'incubateurs à toute une série de nouveaux projets: drones de livraison (projet «Wing»), voitures sans chauffeur (Google Car), relais-internet par montgolfières (Loon)...

«La nouvelle structure accélère l'indépendance de chaque effort d'innovation par rapport aux autres, et sa capacité à développer sa propre marque et son propre modèle économique (...) sans être écrasé par le poids du groupe Google», a conclu M. Chowdry.