DraftKings, une société spécialisée dans les jeux sportifs virtuels en ligne, a annoncé lundi avoir levé 300 millions de dollars et vouloir se développer à l'étranger.

Publié le 27 juill. 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

Parmi les investisseurs qui ont participé à ce tour de table figurent la chaine de télévision Fox Sports et trois fédérations des sports parmi les plus populaires aux États-Unis (baseball, hockey et football).

«C'est une incroyable étape pour nous», a souligné le PDG de Draftkings, Jason Robins, cité dans un communiqué.

Les jeux sportifs virtuels en ligne connaissent un fort engouement aux États-Unis et sont devenus une industrie représentant plusieurs dizaines de milliards de dollars. À part Draftkings, une autre société, FanDuel, tente de s'imposer sur ce marché.

Le géant de l'internet Yahoo a récemment annoncé le lancement d'un concours de jeux virtuels doté de prix, offrant pour la première fois la possibilité de jouer de l'argent. Le concours se tient une fois par semaine sur un site dédié appelé Yahoo Sports Daily Fantasy.

Dans un jeu virtuel, le joueur crée sa propre équipe en sélectionnant des joueurs du monde réel que cela soit de basket, de soccer, de football, de baseball ou de la course automobile.

Son équipe affronte ensuite les autres dans les mêmes conditions que la «vraie» compétition.

Aujourd'hui, près de 52 millions d'Américains participent à ces championnats virtuels, selon la FSTA (Fantasy Sports Trade Association) et certains prix dépassent le million de dollars.

Selon certains analystes, la valorisation de Draftkings et de FanDuel pourrait dépasser le milliard de dollars.