Source ID:; App Source:

É.-U.: les promesses de ventes de logements rebondissent

Les promesses de ventes de logements aux États-Unis ont rebondi en janvier pour... (PHOTO PAUL J. RICHARDS, ARCHIVES AFP)

Agrandir

PHOTO PAUL J. RICHARDS, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Les promesses de ventes de logements aux États-Unis ont rebondi en janvier pour atteindre leur meilleur niveau depuis l'été 2013, selon les chiffres de l'Association nationale des agents immobiliers (NAR) publiés vendredi.

Elles sont en hausse de 1,7 % par rapport à décembre, en données corrigées des variations saisonnières marquant leur plus fort niveau depuis août 2013.

Les analystes tablaient néanmoins sur un rebond supérieur de 2,4 % en janvier. Toutefois le chiffre de décembre a été révisé en hausse.

L'indice des promesses de ventes en janvier s'est situé à 104,2 contre 102,5 pour décembre. Sur un an, ce volume de transactions immobilières prêtes à être finalisées est en hausse de 8,4 %.

Selon Lawrence Yun, économiste en chef de l'organisation professionnelle, la progression de janvier reflète les bons fondamentaux de la demande alors que les stocks n'ont guère progressé.

«Cette activité dans les signatures de contrats progresse de façon convaincante sur un an en dépit d'un volume de stocks comparable», souligne cet économiste. «La différence est que cette année, d'autres facteurs positifs soutiennent ces ventes, notamment un meilleur marché de l'emploi, des conditions de crédit plus favorables et une hausse des prix plus modérée», a-t-il ajouté.

L'indice des promesses de ventes est un indicateur avancé du marché immobilier puisqu'il rend compte de transactions qui seront formalisées souvent un à deux mois plus tard.

Pour les mois à venir, la NAR ne prévoit pas d'accélération de la progression des ventes. «Tout tend à montrer que nous aurons des modestes gains en terme de ventes au début du printemps», affirme M. Yun ajoutant que cela dépendra de l'effet sur les prix du bas niveau des stocks.

«Une hausse des prix à deux chiffres n'est pas saine ni durable dans l'environnement économique que nous connaissons», a-t-il averti.

L'association professionnelle prévoit pour 2015 un marché fort de 5,26 millions de reventes de logements, en hausse de 6,4 % sur 2014 où elles avaient baissé de 2,9 %. Le prix médian d'un logement ancien devrait progresser de 5 % cette année après une hausse de 5,7 % l'année dernière.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer