Source ID:46236; App Source:cedromItem
Exclusif

100 nouveaux emplois chez Framestore Montréal

Framestore Montréal a réalisé des mandats sur des... (PHOTO FOURNIE PAR COLUMBIA/SONY)

Agrandir

Framestore Montréal a réalisé des mandats sur des films comme RoboCop, Edge of Tomorrow, Dracula, Paddington et Jupiter Ascending. Actuellement, ses deux principaux mandats sont Tarzan et Pan.

PHOTO FOURNIE PAR COLUMBIA/SONY

Si le gouvernement du Québec ne touche pas trop au crédit d'impôt, le studio d'effets visuels Framestore Montréal planifie passer de 200 à 300 employés d'ici la fin de l'année 2015, a appris La Presse.

«Nous avons comme plan d'accroître nos effectifs d'environ 50%», dit Dennis Hoffman, vice-président principal de Framestore Montréal. Fondé au début de l'année 2013, le studio montréalais de l'entreprise britannique a 200 employés depuis un an. Pour accueillir sa centaine de nouveaux employés, Framestore agrandira la superficie de son studio. L'entreprise louera dorénavant la totalité de l'étage où elle est installée dans un immeuble du Mile End.

Framestore a pris la décision d'augmenter ses effectifs montréalais malgré l'incertitude entourant le taux du crédit d'impôt pour les effets visuels de films et de séries télé, réduit par le gouvernement Couillard de 45% à 36% en juin dernier. La commission Godbout sur la réforme de la fiscalité a remis son rapport au début de février au gouvernement Couillard, qui doit trancher.

«Nous avons pris cette décision avec nos projections actuelles en terme de charge de travail. Si quelque chose change, nous devrons ajuster nos prévisions [et la taille de l'expansion]», dit Dennis Hoffman, un Américain engagé par Framestore en août, qui a occupé des postes de direction dans plusieurs studios d'effets visuels à Los Angeles et à Vancouver.

En plus d'agrandir son studio et d'augmenter ses effectifs, Framestore Montréal doit trouver un successeur à Chris Lawrence comme numéro deux et principal artiste visuel du studio montréalais. Le Britannique dans la mi-trentaine a gagné un Oscar des meilleurs effets visuels pour son travail sur Gravity chez Framestore à Londres - il était le numéro deux de l'équipe d'effets visuels de Gravity et a foulé la scène du Dolby Theater quand le film a reçu son Oscar en 2014. Il est retourné travailler chez Framestore à Londres l'été dernier.

Pour sa prochaine phase d'expansion, Framestore Montréal recrutera à la fois à Montréal et ailleurs. «Pour la main-d'oeuvre "junior" qui termine sa formation, nous sommes capables de répondre à la demande. Mais ces entreprises cherchent aussi des employés avec 5-10 ans d'expérience, qu'ils vont parfois chercher dans un autre de leurs studios à travers le monde, dans un studio concurrent à Montréal ou dans l'industrie du jeu vidéo», explique Suzanne Guèvremont, directrice générale de l'école NAD, qui offre une formation universitaire en effets visuels.

Avec 300 employés, Framestore Montréal sera le deuxième studio d'effets visuels en importance au Québec, après Technicolor/MPC qui compte actuellement plus de 700 employés à Montréal. Framestore Montréal a réalisé des mandats sur des films comme RoboCop, Edge of Tomorrow, Dracula, Paddington et Jupiter Ascending. Actuellement, ses deux principaux mandats sont Tarzan et Pan.

-----------------

Benoit Touchette chez Vision Globale

Après avoir supervisé la création du studio montréalais de Framestore durant deux ans, Benoit Touchette passe chez Vision Globale comme directeur des effets visuels. Vision Globale, une entreprise qui comprend à la fois des studios de tournage (les studios Mel's) et un studio d'effets visuels, a été acquise en novembre par Québecor. «Vision Globale est très présente en effets visuels au plan local et nous voulons avoir encore davantage de contrats à l'international», dit Benoit Touchette, qui a été le premier directeur du studio montréalais de Framestore. Actuellement, Vision Globale réalise notamment les effets visuels de Race, un film tourné à Montréal l'été dernier et racontant l'histoire de l'athlète noir Jesse Owens, qui a remporté quatre médailles d'or aux Jeux olympiques de Berlin en 1936. Daniel Byette est président des services créatifs et techniques de Vision Globale. Quant à Mathieu Lefebvre, qui était à la fois l'actionnaire majoritaire et le patron de Vision Globale avant la vente à Québecor, il agira dorénavant à titre de consultant.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer