Les ventes de détail baissent aux États-Unis

L'indice des ventes des détaillants et restaurants établi... (PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG)

Agrandir

L'indice des ventes des détaillants et restaurants établi par le département du Commerce américain a reculé de 0,3% par rapport à août.

PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Les ventes de détail aux États-Unis ont régressé plus fortement que prévu en septembre, marquant leur premier recul depuis janvier, selon les données publiées mercredi par le département du Commerce.

L'indice des ventes des détaillants et restaurants établi par le ministère a reculé de 0,3% par rapport à août en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrés. Les analystes s'attendaient dans leur prévision médiane à un repli de 0,2%. C'est leur premier recul en sept mois.

Sans le secteur automobile, les ventes restent en retrait de 0,2%. Durant les deux mois d'été, les ventes de véhicules et de pièces détachées s'étaient particulièrement bien comportées progressant de 1,9% en août, après 1,5% en juillet. En septembre, elles ont reculé de 0,8%.

En excluant en septembre les ventes d'essence (-0,8%), dont les prix sont à la baisse, les ventes au détail demeurent en chute de 0,3%.

Sans ces deux secteurs de l'automobile et de l'énergie, les ventes restent dans le rouge à -0,1%.

Sur un an, la progression des ventes au détail ralentit à +4,3% par rapport à septembre 2013, contre +5% le mois dernier. En août, elles avaient grimpé de 0,6% (chiffre non révisé).

Les chiffres des ventes au détail donnent une première idée de l'évolution des dépenses de consommation des ménages, moteur traditionnel de la croissance économique aux États-Unis. Ils ne fournissent toutefois qu'une information partielle dans la mesure où les Américains consomment davantage de services.

De nombreux secteurs montraient un recul en septembre hormis, de façon notable, celui de l'électronique qui progresse de 3,4%, sans doute en raison de la mise sur le marché du nouvel iPhone d'Apple. C'est la plus forte progression pour ce secteur depuis avril 2013.

L'ameublement est en retrait de 0,8%, celui de l'habillement de 1,2%. Les matériaux de construction ont vu leurs ventes reculer de 1,1% de même que le commerce sur internet ou par correspondance.

Les dépenses de produits de santé ont continué de progresser affichant une avancée de 0,3%, comme en août.

Malgré ce rythme de consommation décevant pour septembre, les détaillants demeurent optimistes pour les ventes de fin d'année. La Fédération américaine du commerce de détail a en effet annoncé début octobre qu'elle misait sur des ventes en hausse de 4,1% en novembre et décembre, hors secteur automobile et énergétique.

Un tel rythme marquerait un rebond notable après une progression moyenne de 2,9% au cours des dix dernières années pour les ventes de la saison des fêtes.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer