Les autorités chinoises ont imposé une amende de 492 millions de dollars à la pharmaceutique GlaxoSmithKline dans une affaire de corruption.

Mis à jour le 19 sept. 2014
ASSOCIATED PRESS

Un ancien dirigeant de la compagnie et quatre co-accusés chinois ont aussi écopé de peines de prison, mais leurs aveux leur permettront probablement d'éviter de passer du temps derrière les barreaux.

L'agence officielle Chine nouvelle indique que le Britannique Mark Reilly et les autres ont reçu des peines suspendues de trois ans de prison.

GSK a été reconnue coupable d'avoir soudoyé des médecins et des hôpitaux pour utiliser ses médicaments.

Chine nouvelle a ajouté que M. Reilly sera déporté, ce qui signifie possiblement qu'il sera expulsé du pays avant qu'il ne doive être incarcéré.