Source ID:568060; App Source:cedromItem

Amaya presse le pas avec PokerStars

Les bureaux d'Amaya à Pointe-Claire.... (Photo Ryan Remiorz, archives PC)

Agrandir

Les bureaux d'Amaya à Pointe-Claire.

Photo Ryan Remiorz, archives PC

Richard Dufour

Ayant reçu l'approbation des autorités de réglementation, Amaya (T.AYA) est positionnée pour annoncer deux mois plus tôt que prévu la clôture de l'acquisition de Rational Group, l'exploitant des sites PokerStars et Full Tilt Poker.

Le mois dernier, lors de l'annonce de cette transaction évaluée à près de 5 milliards, la direction de l'entreprise de Pointe-Claire avait indiqué qu'elle prévoyait que l'opération allait se conclure à la fin du mois de septembre.

Cette clôture est maintenant imminente. Toutes les autorisations nécessaires ont été obtenues.

La tenue de l'assemblée annuelle et extraordinaire des actionnaires d'Amaya, hier à Montréal, a permis de confirmer l'adoption des résolutions relatives à l'acquisition de Rational Group et au financement de la transaction.

Lundi, Amaya avait indiqué avoir reçu la bénédiction de toutes les autorités de réglementation des jeux qui délivrent actuellement des permis à Rational Group.

La Bourse de Toronto a aussi précédemment accordé son approbation conditionnelle à la transaction et à l'inscription des actions ordinaires d'Amaya qui seront émises dans le cadre du financement prévu de la transaction, y compris les bons de souscription sous-jacents, les reçus de souscription et les actions privilégiées convertibles.

Un facteur en particulier incitait Amaya à presser le pas. Une nouvelle loi sur le jeu entrera en vigueur au Royaume-Uni le 1er octobre, et ceux qui veulent offrir ou continuer d'offrir des services de jeu doivent soumettre une demande de licence avant le 16 septembre. Compte tenu de certains éléments du processus d'application, il est préférable pour Amaya que l'acquisition de Rational Group soit complétée.

Rational Group est titulaire d'un plus grand nombre de licences de poker en ligne que toute autre société de jeux électroniques. En l'acquérant, Amaya devient la plus importante société de jeux en ligne du monde inscrite en Bourse.

Après avoir gagné 9% lundi et 15% mardi dans un élan de confiance quant à la clôture de la transaction, le titre d'Amaya est resté stable hier. Il a perdu 0,41%, ou 12 cents, pour terminer à 29,49$ à la Bourse de Toronto. Un sommet historique de 30,67$ avait été atteint durant la séance de mardi.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer