Comcast va racheter Time Warner Cable pour plus de 45 milliards

Le câblo-opérateur américain Comcast, qui détient la chaîne de télévision... (Photo: Reuters)

Agrandir

Photo: Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Le câblo-opérateur américain Comcast, qui détient la chaîne de télévision américaine NBC, va racheter son rival Time Warner Cable pour un peu plus de 45 milliards de dollars, donnant naissance à un mastodonte du secteur, rapporte mercredi la presse locale.

L'annonce devrait être faite jeudi, précisent les quotidiens New York Times et le Wall Street Journal citant des sources non identifiées.

Ce mariage surprise entre les numéros 1 et 2 américains du secteur intervient, alors que Time Warner Cable (TWC), ancienne filiale du groupe de médias Time Warner, était très courtisé par Charter Communications, le numéro quatre.

L'opération va se faire par échange d'actions, croit savoir le NYT: les actionnaires de la cible, TWC, vont recevoir 2,875 nouvelles actions Comcast pour chaque titre, soit 158,82 dollars au cours de clôture de l'action Comcast (55,24 dollars) mercredi soir à la Bourse de New York.

L'opération, dont le prix s'élèvera à au moins 45 milliards de dollars, selon les deux journaux, doit encore être approuvée par les actionnaires des deux entreprises.

Les deux groupes devraient aussi obtenir le feu vert des autorités de la concurrence, une étape qui s'annonce semée d'embûches vu leur position dominante sur le marché américain du câble.

Comcast a quelques 22 millions d'abonnés, tandis que TWC en compte 11 millions, selon le New York Times.

Pour rassurer les  régulateurs, Comcast proposerait de céder trois millions d'abonnés de TWC, écrit le quotidien new-yorkais.

Une autre inconnue demeure: quelle sera la réaction de Charter Communications qui proposait de 130 à 135 dollars par action Time Warner Cable, ce qui représentait une opération à environ 60 milliards de dollars en incluant la reprise de dette ?

Le conseil d'administration de TWC avait repoussé ces avances, jugeant l'offre «grossièrement inadéquate». Il évaluait le titre à 160 dollars.

Sans baisser les bras, Charter, dont le premier actionnaire, à presque 27%, est Liberty Media, l'une des holdings du milliardaire américain John Malone, avait accentué mardi la pression en publiant une liste de 13 personnes, soit un potentiel conseil d'administration complet pour remplacer l'équipe actuelle chez TWC.

La presse américaine avait déjà évoqué l'année dernière un potentiel intérêt de Comcast pour une fusion avec TWC.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer