Le nouveau patron d'Intel a évoqué jeudi «des signes de stabilisation» du marché des PC, mais promis parallèlement du «pragmatisme» et des efforts pour renforcer le premier fabricant mondial de puces sur d'autres segments comme le mobile.

Publié le 21 nov. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Le marché du PC commence à voir des signes de stabilisation», avec un ralentissement de la baisse des ventes, a indiqué Brian Krzanich, qui occupe depuis mi-mai le poste de directeur général, lors de la journée d'investisseurs annuelle du groupe américain.

«Le marché des entreprises commence à se reprendre, en particulier sur les marchés matures», a-t-il précisé, ajoutant que les marchés à surveiller désormais étaient les émergents.

Les ventes mondiales de PC, cannibalisées par l'essor des tablettes et des téléphones intelligents, reculent depuis plusieurs trimestres. Le plongeon était de plus de 10% aux premier et deuxième trimestres, et un peu en-dessous de ce seuil au troisième, selon les estimations de plusieurs cabinets de recherche.

Brian Krzanich s'est dit jeudi partisan d'une «approche pragmatique pour avoir nos produits plus vite sur le marché et créer de la valeur pour les investisseurs».

Face au déclin de son marché historique, le PC, Intel s'est déjà fait un champion des appareils dits hybrides, convertibles ou deux en un, à mi-chemin entre l'ordinateur portable et la tablette.

Brian Krzanich a dit vouloir élargir la gamme des appareils de ce type utilisant ses puces, avec des efforts sur les produits d'entrée de gamme, mais aussi à l'avenir des plateformes adaptées à tous les types de systèmes d'exploitation: celui de Microsoft, Window, auquel les puces Intel ont longtemps été étroitement associées, mais aussi ceux de Google (Android, Chrome) ou Apple.

Sur le marché des tablettes, où Intel a pris pied seulement cette année, il a dit vouloir quadrupler en 2014, à 40 millions d'unités, les ventes d'appareils utilisant des puces Intel. Il veut notamment mettre l'accent sur l'entrée de gamme et promet des tablettes Intel avec des prix descendant jusqu'à 100 dollars pour les fêtes de fin d'année.

Dans les téléphones intelligents, pour lesquels il s'efforce de développer des puces plus adaptées, Intel compte se concentrer sur «les acteurs clés», a indiqué Brian Krzanich.

Il a par ailleurs évoqué la possibilité pour Intel d'ouvrir ses usines à d'autres fabricants.