L'équipementier en télécoms américain Cisco a publié mercredi des résultats mitigés pour le premier trimestre de son exercice décalé entamé début août et a annoncé 15 milliards de dollars de rachats d'actions.

Mis à jour le 13 nov. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le bénéfice net a reculé de 4,6% sur un an à 2 milliards de dollars.

Cisco précise dans son communiqué avoir passé dans ses comptes du trimestre 237 millions de dollars de charges exceptionnelles liées aux 4000 suppressions d'emplois annoncées il y a trois mois.

Le bénéfice par action hors exceptionnels, qui sert de référence aux États-Unis, a dépassé de 2 cents la prévision moyenne des analystes à 53 cents.

Le chiffre d'affaires en revanche a déçu en progressant de seulement 1,8% à 12,1 milliards de dollars, quand le marché espérait 12,4 milliards.

Cisco n'explique pas dans son communiqué les raisons de ce recul, mais certains analystes avaient anticipé un effet négatif sur l'activité des deux semaines de paralysie partielle début octobre des administrations fédérales américaines, dont le groupe est un fournisseur.

Cisco a par ailleurs annoncé que son conseil d'administration avait autorisé 15 milliards de dollars de nouveaux rachats d'actions, sans fixer de date limite. En ajoutant le volume restant de programmes précédemment autorisés, cela porte à 16,1 milliards de dollars le montant total que le groupe compte reverser à ses actionnaires via des rachats de titres.

Cela ne suffisait toutefois pas à rassurer les investisseurs à la Bourse de New York: dans les échanges électroniques suivant la clôture, l'action Cisco perdait 2,98% à 23,29 dollars.