Les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage aux États-Unis ont reculé davantage que prévu pour la semaine close le 13 juillet pour s'établir à 334 000 en données corrigées des variations saisonnières, selon des chiffres publiés jeudi à Washington par le département du Travail.

AGENCE FRANCE-PRESSE

La prévision médiane des analystes tablait sur le dépôt de 348 000 nouvelles demandes d'allocations chômage, contre 358 000 la semaine précédente (chiffre révisé contre une première estimation de 360 000).

Avec ce recul de 6,7%, soit 24 000 demandes en moins, les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage sont à leur plus bas niveau depuis la semaine du 4 mai où elles s'étaient établies à 328 000, selon les chiffres du ministère.

En moyenne sur un mois, le nombre de nouveaux chômeurs inscrits se situe à 346 000, une baisse de 5250 par rapport au calcul fait sur un mois la semaine précédente.

Il y a un an, le nombre de chômeurs nouvellement inscrits était de 375 000 en moyenne sur un mois.

Le ministère précise que pendant la semaine terminée le 6 juillet, quelque 1723 fonctionnaires fédéraux se sont nouvellement inscrits au chômage, soit 622 de moins que la semaine d'avant, alors que les coupes budgétaires décidées par le Congrès touchent notamment les effectifs des ministères.

Le taux de chômage aux États-Unis se situait à 7,6% en juin, inchangé par rapport à mai.