Source ID:387800; App Source:cedromItem

Dessau: environ 80 mises à pied

La chef de l'exploitation, Isabelle Jodoin, croit que... (Photo Alain Roberge, archives La Presse)

Agrandir

La chef de l'exploitation, Isabelle Jodoin, croit que les pertes d'emplois risquent de se poursuivre pendant un certain temps chez Dessau et au sein de sa société soeur, Verreault Construction.

Photo Alain Roberge, archives La Presse

La Presse

L'exclusion de Dessau des contrats publics, décrétée vendredi par Québec, a déjà entraîné «plus ou moins» 80 mises à pied dans l'entreprise, a déclaré hier sa chef de l'exploitation, Isabelle Jodoin, à LesAffaires.com.

La dirigeante a ajouté que les pertes d'emplois risquent de se poursuivre pendant un certain temps chez Dessau et au sein de sa société soeur, Verreault Construction.

Elle a toutefois refusé de s'avancer sur le nombre de personnes qui pourraient être touchées. «Chaque jour qui passe sans autorisation [de Québec] compromet beaucoup d'emplois», a-t-elle dit.

Le printemps dernier, Rosaire Sauriol, un ancien vice-président de Dessau, a admis devant la commission Charbonneau que l'entreprise a participé à un système de collusion et de financement politique illégal.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer