Source ID:; App Source:

SNC-Lavalin placé sur une liste noire en Algérie

SNC-Lavalin est soupçonné d'avoir versé des pots-de-vin via... (Photo Olivier Pontbriand, Archives La Presse)

Agrandir

SNC-Lavalin est soupçonné d'avoir versé des pots-de-vin via un intermédiaire pour obtenir le contrat d'une centrale électrique près d'Alger, en 2005, pour un montant de 826 millions de dollars.

Photo Olivier Pontbriand, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
ALGER

Le groupe public algérien d'électricité et de gaz Sonelgaz a annoncé mardi avoir placé le géant canadien de l'ingénierie SNC-Lavalin sur une liste noire pour versement présumé de pots-de-vin en échange de contrats en Algérie.

«SNC-Lavalin est black-listé par mesure de sécurité en attendant de voir» les conclusions de l'enquête judiciaire sur le contrat de la centrale de Hadjret En Nouss, a déclaré le PDG de Sonelgaz, Nouredine Boutarfa, cité par l'agence de presse APS.

SNC-Lavalin est soupçonné d'avoir versé des pots-de-vin via un intermédiaire pour obtenir le contrat de cette centrale électrique près d'Alger, en 2005, pour un montant de 826 millions de dollars, a précisé la même source.

SNC-Lavalin fait l'objet d'enquêtes en Algérie. Ses responsables ont réaffirmé à plusieurs reprises leur volonté de collaborer pleinement dans le cadre de ces enquêtes.

La justice algérienne attend les conclusions des commissions rogatoires internationales sur d'éventuelles implications de personnalités algériennes, selon le parquet d'Alger.

SNC-Lavalin avait publié en avril un encart publicitaire dans la presse algérienne pour faire son mea culpa.

Alger a ordonné en février l'ouverture d'une enquête sur une éventuelle affaire de corruption liée à des contrats entre le géant énergétique italien ENI et le groupe pétrolier public algérien Sonatrach, après l'ouverture d'une enquête sur la même affaire par le parquet de Milan.

SNC-Lavalin a connu ces dernières années des cas de corruption, concernant des contrats conclus en Libye du temps du régime Kadhafi, mais aussi à Montréal même.

En Algérie, le groupe pilote une série de projets, dont une usine de GPL, et exploite deux centrales thermiques. En moins de dix ans, SNC-Lavalin a obtenu pour quelque six milliards de dollars de contrats algériens, selon des journaux algériens.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer