Source ID:371182; App Source:cedromItem

Richard Branson, éternel David contre Goliath

Richard Branson... (Photo Reuters)

Agrandir

Richard Branson

Photo Reuters

Il est à la tête d'un empire mondial de 400 entreprises avec des revenus de 21 milliards par année. Sa fortune, évaluée à 4,6 milliards, fait de lui l'une des 300 personnes les plus riches du monde. Il possède des îles privées et (jusqu'à récemment) une équipe de Formule 1. Malgré tout, Richard Branson se définit encore et avant tout comme un petit entrepreneur en concurrence avec des grands conglomérats. David contre Goliath.

«Virgin, c'est 400 entreprises relativement petites dans leur secteur. Nous sommes la deuxième compagnie aérienne au Royaume-Uni, et une compagnie aérienne relativement petite aux États-Unis. Nous aimons encore jouer le rôle de David contre Goliath», a-t-il dit en entrevue à La Presse Affaires. Le président et fondateur du Groupe Virgin prononcera un discours sur l'entrepreneuriat et l'innovation cet après-midi à la conférence C2-MTL.

Pour plusieurs, Richard Branson, 62 ans, est l'ultime entrepreneur de son époque. Une vocation qui commencé à 16 ans lorsqu'il s'est lancé pour la première fois en affaires en créant le magazine Student, puis en vendant des disques au rabais par la poste. Ainsi est née Virgin, la marque de commerce qui suivra sir Richard Branson pendant quatre décennies jusque dans l'espace où il tente aujourd'hui d'offrir du tourisme spatial avec Virgin Galactic pour 200 000$ le billet d'avion.

«C'est davantage possible de devenir entrepreneur qu'il y a 40 ans, dit l'homme d'affaires britannique. À l'époque, ce n'était pas particulièrement à la mode d'être entrepreneur. Le monde était alors dominé par de grandes entreprises. Si vous étiez jeune, vos parents voulaient plutôt que vous deveniez médecin ou avocat. Il y a plus d'occasions pour les jeunes entrepreneurs aujourd'hui pour améliorer la vie des gens, qui est la raison pour laquelle on crée des entreprises.»

En 40 ans, certaines choses n'ont toutefois pas changé. Comme la possibilité qu'un décrocheur à l'école secondaire devienne un entrepreneur à succès (Richard Branson n'a pas terminé son secondaire, tout comme David Karp qui a vendu Tumblr à Yahoo pour 1,1 milliard US plus tôt cette semaine).

«L'innovation est simple, dit Richard Branson. Ça prend de la vision: trouver une solution simple dans un océan de défis compliqués. Un entrepreneur, c'est quelqu'un qui fait une différence positive dans la vie des gens. Pour un entrepreneur, le plus important est d'avoir un bon produit et de savoir toujours se réinventer.»

Dans le cas de Richard Branson, le talent d'entrepreneur a été doublé d'un sens inné du marketing. Son plus récent coup d'éclat, résultat d'un pari perdu avec un ami aussi propriétaire d'une équipe de F1: se déguiser en hôtesse de l'air pour un vol d'avion au profit d'une fondation.

«Je n'ai pas peur de rire de moi, dit-il. C'est surprenant de voir combien les entreprises sont réticentes à faire preuve d'un peu d'humour. [L'épisode de l'hôtesse de l'air] fut très drôle. L'humour et le fait de ne pas se prendre trop au sérieux vous permettent d'avoir du plaisir avec votre marque et vos clients. Avoir du plaisir fonctionne. Après tout, qui allez-vous approcher si vous avez un problème de service à la clientèle: une personne qui sourit ou une personne qui n'a pas l'air de s'amuser?»

Les politiciens et la lutte contre la drogue

Malgré les apparences, Richard Branson ne fait pas que s'amuser dans la vie. Comme il laisse la gestion quotidienne du Groupe Virgin à d'autres, il peut consacrer plus de temps à l'entrepreneuriat et aux causes qui lui sont chères. C'est ainsi qu'il siège à la Commission mondiale pour la politique des drogues, aux côtés de l'ex-secrétaire général de l'ONU Kofi Annan et d'une quinzaine d'ex-chefs d'État.

«Les politiques pour lutter contre la drogue ont échoué lamentablement. La façon d'aborder le problème de la consommation de drogue, c'est de faire comme le Portugal, l'Espagne, la Suisse et l'Allemagne et de traiter la drogue comme un problème de santé et non comme un problème criminel. Il faut ouvrir des cliniques pour les échanges de seringues et permettre les traitements pour ceux qui sont prêts à s'en sortir», dit Richard Branson, qui profitera de son passage à C2-MTL pour chercher d'autres pistes de solution.

Au banc des accusés, selon le fondateur du Groupe Virgin: les politiciens ayant instauré des lois réprimant durement la consommation de drogue. «D'ex-politiciens membres de la commission comme Kofi Annan et d'autres comme Bill Clinton ont admis qu'ils auraient dû faire quelque chose quand ils étaient au pouvoir, dit-il. Les politiciens doivent être plus braves et choisir la bonne solution. À une autre époque, les politiciens tenaient le même discours dur contre l'alcool, et ça a donné la prohibition et Al Capone. Les politiques actuelles de lutte contre la drogue ont créé un univers avec la mafia, beaucoup de vies perdues, des gens en prison et un pays comme le Mexique où c'est l'anarchie dans certaines régions.»

En plus de nous accorder une entrevue téléphonique, Richard Branson a répondu à certaines de nos questions par courriel.

------------------

L'EMPIRE DE RICHARD BRANSON EN CHIFFRES

400

Nombre d'entreprises du Groupe Virgin

30

Nombre de pays où le Groupe Virgin est présent

21 milliards

Chiffre d'affaires annuel du Groupe Virgin

4,6 milliards

Fortune personnelle de Richard Branson selon Forbes, ce qui fait de lui la sixième personne la plus riche de Grande-Bretagne et la 272e du monde.

-----------------

LE GROUPE VIRGIN ET CERTAINES DE SES FILIALES

Virgin Mobile

Virgin America (compagnie aérienne)

Virgin Wines

Virgin Books

Virgin Holidays

Virgin Galactic




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer