Source ID:; App Source:

Cisco dépasse les attentes

Cisco... (Photo AP)

Agrandir

Cisco

Photo AP

La Presse Canadienne
New York

L'équipementier en télécoms américain Cisco (CSCO) continue de bien résister dans un contexte économique faible, avec l'annonce mercredi de résultats trimestriels meilleurs que prévu et de perspectives encourageantes qui ont été salués à la Bourse.

«Cisco mène ses activités à un rythme très élevé dans un environnement économique lent, mais stable», a commenté son PDG John Chambers, notant en outre: «nous commençons à voir des signes positifs aux États-Unis et dans d'autres parties du monde qui sont encourageants».

Sur les trois mois s'achevant fin avril, troisième trimestre de l'exercice 2012/13, le groupe a augmenté son bénéfice net de 14,5% à 2,5 milliards de dollars.

Le bénéfice courant par action, qui sert de référence sur le marché, a dépassé de 2 cents la prévision moyenne des analystes, à 51 cents.

Cisco a par ailleurs enregistré un nouveau record en termes de chiffre d'affaires, pour le neuvième trimestre consécutif, a souligné M. Chambers. Il a progressé de 5,4% à 12,22 milliards de dollars, pour un consensus de 12,18 milliards.

Dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance officielle à la Bourse de New York, l'action Cisco décollait de 8,44% à 23 dollars vers 17h30.

Le directeur financier, Frank Calderoni, a évoqué lors d'une conférence avec des analystes «un trimestre solide malgré un environnement économique difficile».

Pour les trois derniers mois de l'exercice, il s'est montré assez optimiste en disant tabler sur une nouvelle progression de 4 à 7% de son chiffre d'affaires, et un bénéfice par action entre 50 et 52 cents, en ligne avec les attentes du marché (51 cents).

M. Chambers a reconnu que le groupe était confronté dans ses activités de réseaux à «des difficultés persistantes en Europe et dans le secteur public au niveau mondial».

Les politiques d'austérité menées dans plusieurs pays occidentaux en vue de réduire les déficits publics sont en effet peu propices aux investissements publics.

Le PDG a toutefois relevé que les commandes globales du groupe avaient augmenté de 4% au troisième trimestre, soutenues en particulier par les États-Unis (+7%).

Dans la zone Asie-Pacifique, la progression s'est en revanche limitée à 1%, M. Chambers évoquant notamment «des difficultés en Chine», qui selon lui devraient «persister pendant plusieurs trimestres».

Les commandes pour la zone Europe-Moyen-Orient-Afrique ont pour leur part stagné. Alors que des données publiées mercredi ont montré que la récession s'était poursuivie sur les trois premiers mois de 2013 en zone euro, M. Chambers a estimé que les commandes de son groupe en Europe montraient des signes d'amélioration, mais pas dans les pays du sud.

Cisco a en outre fait beaucoup d'investissements récemment, notamment avec une série d'acquisitions, pour se développer dans des secteurs qu'il juge porteurs pour son avenir, comme les services ou l'informatique dématérialisée.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer