Les nouvelles inscriptions au chômage ont rebondi aux États-Unis après deux semaines de baisse, selon des chiffres publiés jeudi à Washington par le département du Travail.

Publié le 21 févr. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le ministère indique que 362 000 demandes d'allocations de chômage ont été déposées dans le pays du 10 au 16 février, soit 5,8% de plus que la semaine précédente, en données corrigées des variations saisonnières.

Le rebond annoncé par le gouvernement est plus fort que ne le pensaient les analystes dont la prévision médiane donnait 358 000 nouveaux chômeurs, mais il n'efface pas totalement la baisse des deux semaines précédentes.

Depuis le début du mois de décembre, l'indicateur du ministère fluctue, parfois fortement d'une semaine sur l'autre, entre 330 000 et 375 000 nouveaux chômeurs tous les huit jours.

En moyenne sur quatre semaines, l'indicateur est remonté pour la deuxième semaine de suite, augmentant de 2,3% pour s'établir à 360 750 nouvelles demandes d'allocations, son niveau le plus haut en un mois et demi.

Selon les derniers chiffres officiels, le taux de chômage officiel des États-Unis était de 7,9% en janvier.

La banque centrale américaine (Fed) a indiqué mercredi qu'elle pourrait être contrainte de diminuer le soutien exceptionnel qu'elle apporte à la reprise plus tôt que prévu, c'est-à-dire avant que la perspective du marché de l'emploi ne se soit «nettement» améliorée.