Le moral des ménages a chuté fortement aux États-Unis en janvier pour tomber à son niveau le plus bas en un peu plus d'un an, selon l'indice de confiance des consommateurs américains publié mardi par le Conference Board.

Mis à jour le 29 janv. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

En baisse pour le troisième mois d'affilée, cet indice a perdu 8,1 points par rapport à décembre, pour s'établir à 58,6, en données corrigées des variations saisonnières. La prévision médiane des analystes le donnait à 65,1.

Le recul de l'indice a été tiré par une baisse tant de sa composante mesurant les attentes des consommateurs pour les six mois à venir que de celle mesurant leur appréciation de la conjoncture présente, indique le Conference Board dans un communiqué.

«Les consommateurs sont plus pessimistes qu'auparavant en ce qui concerne leurs perspectives économiques, et en particulier leur situation financière», écrit cet institut spécialisé dans les enquêtes de conjoncture.

«La hausse des cotisations sociales salariales (entrée en vigueur en janvier, NDLR) a sans aucun doute affecté leur humeur et il pourrait s'écouler un certain temps avant qu'ils ne retrouvent confiance et ne se remettent de ce choc touchant leur portefeuille», ajoute le Conference Board.

Dans le cadre de l'accord conclu au Congrès pour permettre au pays d'éviter le «mur budgétaire», les taux des cotisations sociales salariales est revenu en janvier à 6,2% après avoir été abaissé pendant deux ans à 4,2% afin de relancer l'économie américaine.