La chaîne de restauration rapide McDonald's (MCD) a affiché mardi un bénéfice en hausse de 11% au quatrième trimestre, le roi du hamburger et de la frite continuant à attirer une multitude de consommateurs soucieux de faire des économies.

Mis à jour le 24 janv. 2012
ASSOCIATED PRESS

Le bénéfice net de 1,38 milliard $ US équivaut à quelque 1,33 $ US par action, dépassant la prévision de 1,29 $ US établie par la firme FactSet.

Les revenus de McDonald's ont avancé de 10 pour cent sur la même période, à 6,82 milliards $ US, un poil au-dessus des prévisions de 6,81 milliards $ US.

L'entreprise a bien performé durant toute la période de récession aux États-Unis, avec une stratégie double. D'une part, elle a continué d'attirer une base de consommateurs très soucieux de leur portefeuille, mais a réussi à s'en approprier d'autres en élargissant son offre et en rénovant ses établissements.

En tant que leader du monde de la restauration rapide, McDonald's voit souvent ses stratégies d'affaires être copiées par d'autres joueurs du secteur, notamment en matière d'offre et de prix.

Dans un communiqué, le dirigeant de l'entreprise, Jim Skinner, a affirmé qu'il prévoyait inaugurer 1300 nouveaux restaurants dans la prochaine année, pour un gain net de 900 établissements. Ces ajouts se feront surtout au Japon et en Amérique latine. La chaîne comptera ainsi plus de 33 500 établissements à travers le monde.

Le cours de l'action de McDonald's a plus que doublé ces deux dernières années, pour dépasser la barre des 100 $ US. Le titre perdait cependant plus de deux pour cent mardi après-midi à New York, pour s'échanger à 98,65 $ US.

L'entreprise récolte moins du tiers de ses revenus en sol américain, contre 40% en Europe. Ensemble, l'Asie, l'Océanie, l'Afrique et le Proche-Orient comptent pour 22% des revenus de McDonald's.