La détérioration du climat économique pèse de plus en plus lourdement sur la rentabilité des entreprises canadiennes, a affirmé mardi le Conference Board.

Publié le 10 janv. 2012
LA PRESSE CANADIENNE

L'indice de rentabilité du groupe de recherche a retraité pour un sixième mois consécutif en décembre, les profits des entreprises s'étant appauvris face à l'incertitude mondiale, à la faiblesse du secteur de la fabrication, à la volatilité des marchés d'actions et à la faible confiance des consommateurs.

Les données sur le mois dernier comprenaient toutefois une bonne nouvelle, en ce sens que seulement 21 des 39 industries étudiées ont vu leur indice chuter, soit le plus faible nombre en quatre mois. Le Conference Board y a vu un signe qu'un plus grand nombre d'industries pourraient profiter d'un revirement de situation dans les prochains mois.

Dans l'ensemble, le secteur la production de biens - particulièrement l'extraction de gaz naturel - a été le plus touché par la faiblesse des perspectives mondiales, qui a fait reculer les cours des matières premières.

Le secteur automobile s'est cependant retrouvé parmi les plus performants, grâce à la reprise des ventes d'automobiles aux États-Unis.