L'agence de notation Standard and Poor's a annoncé vendredi que, suite à la surveillance négative sous laquelle elle a placé la dette souveraine des États-Unis, elle devait prendre la même position pour divers assureurs, les organismes parapublics Fannie Mae et Freddie Mac et 73 fonds d'investissement.

Publié le 15 juill. 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Nous avons placé la note AAA/A-1+ des émissions de Fannie Mae et Freddie Mac sous surveillance avec des implications négatives, vu leurs liens directs avec le gouvernement américain», a expliqué S&P dans un communiqué.

Les deux organismes de refinancement hypothécaire sont en effet sous tutelle publique depuis septembre 2008, ce qui leur a évité de faire faillite. Depuis, l'État fédéral a déjà injecté 164,4 milliards de dollars dans leur capital pour les maintenir à flot.

Par ailleurs S&P a également placé sous surveillance négative une entité résultant d'un partenariat américano-japonais, Goldman Sachs Matsui Marine Derivative Products (GSMMSDP) et cinq assureurs (Knights of Columbus, New York Life Insurance, Northwestern Mutual Life, TIAA et United Services Automobiles  Association), également à la suite de son appréciation sur la dette souveraine américaine. Tous ces organismes sont actuellement crédités de la note maximale AAA.

«Nous prenons en compte les risques directs et indirects de la dette souveraine, comme l'impact de la volatilité macro-économique, d'une dévaluation de la monnaie, d'une dépréciation d'actifs, et d'une détérioration du portefeuille d'investissements», a expliqué l'agence.

Les cinq assureurs détiennent en effet d'«importants» portefeuilles de bons du Trésor américain, tandis que GSMMDP offre des produits dérivés liés à ces titres.

L'agence de notation a aussi placé 73 fonds d'investissements sous surveillance en raison de «leur exposition (en général supérieure à 50%)» à la dette américaine, à travers des titres du Trésor ou d'agences gouvernementales.

Parmi les organismes visés figurent des fonds d'investissement comme BlackRock Fund Advisors ou Goldman Sachs Asset Management, mais aussi des fonds spéculatifs ou de collectivités.

Standard and Poor's a annoncé jeudi avoir mis sous surveillance la note attribuée à la dette des États-Unis, face au blocage des négociations à Washington sur le relèvement du plafond légal de la dette. Cette note, la meilleure possible («AAA»), est assortie d'une perspective «négative» depuis avril.

L'agence a prévenu que si les créanciers de l'État ne recevaient pas en temps prévu des intérêts ou un remboursement, la note tomberait à «SD», tout en bas de l'échelle.