Les ventes de détail ont reculé en mai aux États-Unis, sous le coup d'une forte baisse des ventes du secteur automobile, selon des chiffres publiés mardi à Washington par le département du Commerce.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Après dix mois consécutifs de hausse, elles ont reculé de 0,2% par rapport au mois d'avril, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrés, a indiqué le ministère alors que les analystes tablaient sur un recul de 0,7%, selon leur prévision médiane.

Le ministère a néanmoins revu en baisse de 0,3 point au total son estimation de la progression de l'indicateur pendant les deux mois précédents, à 0,8% en mars, et 0,3% en avril.

Le recul de l'indicateur - qui mesure les ventes des détaillants et des restaurateurs - a été tiré par un recul des ventes d'automobiles de 2,9%.

Hors secteur automobile, la progression de l'indice a ralenti pour le deuxième mois d'affilée, pour s'établir à 0,3%.

En glissement annuel, les ventes de détail ont progressé de 7,7%, précise le ministère.

La banque centrale (Fed) a indiqué le 8 juin que les ventes d'automobiles avaient souffert en mai des conséquences du séisme du 11 mars au Japon sur l'économie américaine.

Selon la Fed, les perturbations que la catastrophe a entraînées sur la chaîne d'approvisionnement des constructeurs aux États-Unis ont affecté la production, ce qui a eu des conséquences jusqu'au niveau des concessionnaires.

Les chiffres des ventes de détail sont très suivis aux États-Unis, car ils donnent un premier aperçu de l'évolution des dépenses de consommation des ménages, moteur traditionnel de la croissance américaine.

L'indicateur du ministère ne donne cependant qu'une idée partielle de la consommation puisqu'il ne prend pas en compte les ventes de services, qui représentent les deux tiers des dépenses des ménages en valeur.

Après la nette décélération d'avril, la baisse du mois de mai accrédite l'idée nourrie par plusieurs autres indicateurs selon laquelle le coup de mou hivernal de la croissance américaine s'est maintenu au deuxième trimestre.