Les nouvelles inscriptions au chômage ont affiché une troisième semaine consécutive de baisse aux États-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par le département du Travail.        

Publié le 31 mars 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

En données corrigées des variations saisonnières, le ministère a recensé 388 000 demandes d'allocations chômage lors de la semaine qui s'est achevée samedi, contre 394 000 la semaine précédente.

Les analystes prévoyaient en moyenne que les demandes d'allocation seraient quasi stables.

Le département du Travail a indiqué qu'il avait procédé à une révision annuelle des corrections saisonnières des cinq dernières années. Pour les semaines récentes, cela a provoqué une révision à la hausse des demandes (394 000 contre 382 000 initialement estimé pour la semaine du 13 au 19 mars, notamment).

Les statistiques publiées jeudi confirment cependant que les inscriptions au chômage s'installent sous la barre de 400 000 par semaine, ce qui est considéré comme le signe d'une croissance solide de l'emploi pour les États-Unis.

Autre signe de la santé du marché du travail, le taux de chômage indemnisé s'est stabilisé à 3,0% sur les quatre dernières semaines (en données corrigées des variations saisonnières), alors qu'il était encore de 3,5% en octobre.

Le département du Travail doit publier vendredi les chiffres mensuels des créations d'emploi et du chômage. En moyenne, les analystes tablent sur 185 000 créations en mars, et une stabilité du chômage à 8,9%.