Les tribunaux ont tranché : Cogeco (T.CGO) peut acheter les stations de radio de Corus (T.CJR.B) malgré les objections d'Astral Média (T.ACM.A).

Mis à jour le 22 févr. 2011
Vincent Brousseau-Pouliot LA PRESSE

> Suivez Vincent Brousseau-Pouliot sur Twitter

Astral demandait à la Cour d'appel fédérale d'infirmer la décision du CRTC, qui a autorisé la transaction. Hier, le tribunal fédéral a indiqué qu'il n'entendrait pas la demande de révision d'Astral. Cogeco, qui possède officiellement les 11 stations de Corus au Québec depuis le 1er février, peut ainsi dormir tranquille. « On se réjouit de la décision. On est contents mais pas surpris. Cette demande était injustifiée », dit René Guimond, vice-président des affaires publiques et des communications de Cogeco.

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a permis à Cogeco d'avoir trois stations de radio FM dans le marché francophone de Montréal (Rythme FM, le 98,5 FM et CKOI). Dans la politique du CRTC, la limite est plutôt de deux stations de même langue sur une même fréquence dans un même marché. Le CRTC a fait une exception pour Cogeco, notamment parce l'entreprise réinvestira ses profits montréalais dans ses stations des autres régions du Québec. Cogeco a payé 80 millions de dollars pour acquérir les 11 stations de Corus au Québec.

Astral aurait voulu que le CRTC respecte sa règle de deux stations de même langue sur une même fréquence à Montréal. « Depuis quelques décisions, le CRTC se trouve à faire fi des règles existantes. Ça ne respecte pas le critère de prévisibilité et de transparence qui est fondamentale. C'est correct que les règles évoluent, mais pas dans un cadre comme celui-ci », dit Hugues Mousseau, porte-parole d'Astral Média, qui possède les stations Rock Détente et NRJ.

Pour se conformer à la décision du CRTC, Cogeco devra vendre les stations Rythme FM et CKOI à Québec. Cogeco conservera le 93,3 FM et 102,9 Souvenirs garantis dans la Vieille Capitale.

Au nombre des acheteurs potentiels : le consortium de l'ancien gardien de but Patrick Roy et des hommes d'affaires Jacques Tanguay et Michel Cadrin, qui possède déjà une station de radio sur la bande AM (Québec 800 CHRC).

Les propriétaires des Remparts de Québec pourraient être intéressés à transférer leur station de radio sur la bande FM en acquérant l'une des licences qui doivent être vendues par Cogeco. « Il n'y a pas d'offre de déposée et nous ne voulons pas donner les détails de notre stratégie, mais c'est certain que nous sommes en mode croissance et nous sommes prêts à investir davantage dans les médias », a dit Claude Rousseau, président des Remparts de Québec et de Québec 800, au Journal de Québec.

Remstar, qui possède la station de télé V, pourrait aussi être sur les rangs. « Il y a une ouverture de ce côté-là, et nous, on veut continuer à investir et prendre de la place », a dit Tim Ringuette, porte-parole de Remstar, au Journal de Québec.

La décision de la Cour fédérale d'appel tombe le matin même où Cogeco lance sa nouvelle programmation dans plusieurs de ses stations régionales. À CKOI Gatineau, un ex-politicien fait ses débuts au micro : Roch Cholette, député libéral provincial de Hull de 1998 à 2008, animera l'émission Solide comme le Roch.

M. Cholette s'est fait connaître dans l'opposition en s'élevant contre les fusions municipales, mais il n'a jamais accédé au Conseil des ministres après l'élection du gouvernement Charest en 2003.